Nos politiques

1. Politique de confidentialité

Nous respectons votre vie privée sur Internet. La déclaration suivante décrit les mesures que nous avons prises pour assurer la confidentialité des données de toutes les personnes qui visitent notre site www.ihbelfast.com.

Cookies

Lorsque vous entrez sur notre site, le serveur enregistre l’adresse IP de votre ordinateur, la date et l’heure de la connexion et les pages du site que vous avez consultées. Nous n’utilisons ces informations qu’à des fins statistiques et pour personnaliser votre navigation et les services offerts sur ce site.

Nous utilisons à cette fin des cookies de session. Un cookie est un petit fichier de données envoyé sur votre ordinateur qui nous permet de connaître vos préférences de navigation et de mieux comprendre le fonctionnement de notre site. Un cookie de session est un fichier temporaire supprimé de votre ordinateur dès que vous fermez le navigateur. Nos cookies n’enregistrent ni vos données personnelles ni vos mots de passe.

Nous n’enregistrons vos données personnelles (nom, adresse, numéro de téléphone) que si vous nous les communiquez expressément.

Collecte et utilisation des données

Si vous souhaitez recevoir des informations concernant nos services, nous vous demanderons de remplir un formulaire. Ce formulaire recueille des données vous concernant ainsi que des informations démographiques (pays, nom de votre entreprise, fonction exercée). Certaines de ces informations sont facultatives.

Si vous décidez de vous abonner à l’un de nos bulletins d’information, vous devrez également fournir une adresse.

Si vous vous inscrivez à l’un de nos cours, vous devrez nous communiquer vos nom et prénom, adresse, numéros de téléphone, date de naissance, profession et adresse courriel.

Les données personnelles communiquées sont conservées dans un dossier confidentiel dont International House Belfast, Belfast BT7 1HP est l’unique responsable. Nous n’utilisons les données démographiques fournies qu’à des fins d’analyse statistique et d’étude interne qui nous permettent de mieux comprendre les besoins et les préférences de nos utilisateurs.

Ces informations pourront être utilisées pour vous tenir au courant de nos promotions. Les informations communiquées ne sont en aucun cas mises à la disposition de tiers.

Sécurité et intégrité des données

Nous avons mis en place des dispositifs technologiques et opérationnels  de sécurité pour protéger vos données personnelles identifiables de tout risque de perte, utilisation abusive, modification ou destruction.

L’inscription et le paiement en ligne de nos cours s’effectuent sur un serveur sécurisé.

Si vous souhaitez voir les données vous concernant qui sont en notre possession, ou les effacer de notre base de données, veuillez nous contacter par l’un des moyens indiqués au bas de cette page.

Tierces parties

Les informations personnelles que vous communiquez ne sont en aucun cas divulguées à des tiers. Nous n’utilisons ces informations qu’aux fins énumérées dans le présent document.

Nous ne faisons pas de publicité pour des tiers sur notre site. Notre site comporte en revanche des liens vers des sites Internet de tiers. Si vous décidez de visiter ces sites, vous serez soumis à leurs politiques de confidentialité et non plus aux nôtres.

Acceptation de nos politiques

En accédant à notre site Internet ou en utilisant l’un des services proposés sur le site, vous acceptez nos politiques.

Pour toute question ou commentaire concernant la confidentialité de vos données relative à l’utilisation du site www.ihbelfast.com, veuillez contacter l’administrateur du site à l’adresse : study@ihbelfast.com.

Ce site Internet est en conformité avec les recommandations de l’Agence espagnole de protection des données.

2. Politique de protection des mineurs

Politique de protection des mineurs et des personnes vulnérables

NOM DE LA SOCIÉTÉ : International House Belfast
RESPONSABLE DE LA PROTECTION : Paul McMullan
CONTACT : paul@ihbelfast.com
Director’s Office Above Study Room
International House Belfast
109-111 University St. Belfast BT7 1HP
Tél. : 0044 (0) 2890 330700
ADJOINTE : Duanes Santos
CONTACT : dsantos@ihbelfast.com
Reception
International House Belfast
109-111 University St. Belfast BT7 1HP
Tél. : 0044 (0) 2890 330700

Nous pensons que la protection des mineurs et des personnes vulnérables est primordiale et qu’ils ont tous le droit d’être protégés. Nous avons le devoir de veiller sur eux lorsqu’ils sont sous notre responsabilité et nous ferons notre possible pour leur procurer un environnement sûr et bienveillant durant leur participation à nos activités.

Définitions

Un mineur est une personne âgée de moins de 18 ans.
Un adulte vulnérable est une personne qui est ou peut être dans l’incapacité de se protéger contre l’exploitation et les préjudices, par exemple :

  • Personne âgée
  • Personne souffrant de troubles mentaux
  • Personne handicapée
  • Personne ayant des difficultés d’apprentissage
  • Personne atteinte de lésions cérébrales acquises
  • Personnes souffrant de troubles mentaux liés à l’abus de substances psychoactives

Nous nous engageons à :

  • Traiter les mineurs et les adultes vulnérables avec respect et célébrer leurs réussites par des récompenses, des éloges et des commentaires positifs
  • Être vigilant dans la sélection et le recrutement de collaborateurs rémunérés ou non
  • Répondre de manière appropriée à leurs préoccupations et leurs demandes
  • Adopter les recommandations de la trousse à outils pour la protection des personnes vulnérables du SAFE CIC.

La protection relève de la responsabilité de tous !

Lorsque nos collaborateurs sont inquiets à propos du bien-être d’un mineur ou d’une personne vulnérable, ils doivent en informer la personne responsable de la protection au sein de l’école.

Cette personne est chargée de :

  • Contrôler et consigner les signalements
  • Transmettre immédiatement les signalements aux services de protection sociale de l’enfance
  • Travailler en lien avec les autres organismes
  • Organiser la formation de nos collaborateurs

Nous sommes conscients que nos étudiants n’étant pas anglophones, ils sont particulièrement vulnérables, et que les maltraitances suspectées peuvent avoir été subies dans le pays d’origine. Conformément à cette politique, tous les cas, sans exception, doivent être signalés.

Nous sommes également conscients que les enseignants que nous recrutons peuvent être étrangers ou avoir séjourné à l’étranger et que leurs extraits de casier judiciaire peuvent être incomplets.

Confidentialité

Si nous découvrons qu’une personne vulnérable ou un mineur est maltraité par ses parents ou tuteurs, nous avons l’obligation d’en informer la personne responsable de la protection qui est tenue de le signaler aux services de protection sociale ou à la police si la situation l’exige.

Allégations concernant nos collaborateurs

Tout soupçon concernant le comportement d’un adulte dans notre entreprise doit être immédiatement communiqué à la personne responsable de la protection qui contactera l’agent désigné par les autorités locales au sein des services de protection sociale, ou la police si la situation l’exige.

Si les soupçons portent sur la personne responsable de la protection, vous devez en informer la personne adjointe. Si cela s’avère impossible, le signalement peut-être effectué directement auprès de l’agent des services de protection sociale.

Traitement des révélations de maltraitance

Un mineur ou une personne vulnérable peut révéler une maltraitance verbalement, par un jeu ou un comportement, il est important de se rappeler ce qui suit :

Si vous pensez qu’une personne vulnérable ou un mineur ou est maltraité, vous devez en informer la personne responsable de la protection ou son adjoint.

Vous pouvez soupçonner ou constater une maltraitance par :

  • Vos propres observations ;
  • Révélations d’un tiers ;
  • Révélations de la personne maltraitée ;
  • Révélations de la personne maltraitante ;

Rappelez-vous également que, si vous n’êtes pas en contact direct avec une personne vulnérable ou un mineur maltraité, des difficultés rencontrées par les adultes peuvent constituer une alerte, notamment :

  • Violence domestique
  • Problèmes de santé mentale
  • Troubles mentaux liés à l’abus de substances psychoactives

Vous pouvez aussi être confronté aux situations suivantes :

  • Enfants fugueurs ou disparus
  • Violence exercée par d’autres mineurs (harcèlement, intimidation)
  • Racisme
  • Extrémisme violent
  • Exploitation sexuelle
  • Mutilation génitale féminine
  • Mariage forcé
  • Grossesse dissimulée
  • Traite d’enfant
  • Sécurité électronique

N’oubliez pas :

  • N’attendez pas.
  • N’enquêtez pas.
  • Demandez conseil auprès de la personne responsable de la protection ou son adjoint.
  • Consignez soigneusement ce que vous observez ou entendez.

Réponse aux préoccupations

Nous veillons à ce que tous nos collaborateurs sachent comment signaler immédiatement leurs soupçons à la personne responsable de la protection ou son adjoint. Les informations à ce sujet sont fournies à travers des formations, affiches, guide de l’employé, formulaire d’inscription, etc. Tous nos collaborateurs, y compris la personne responsable de la protection et son adjoint, doivent suivre les instructions suivantes en cas de soupçon ou découverte d’une maltraitance :

Étape 1

  • Vous avez vu quelque chose
  • Une personne vulnérable ou un mineur déclare être maltraité
  • Quelqu’un vous fait par de ses préoccupations
  • Une allégation met en cause l’un de nos collaborateurs
  • Une allégation anonyme a été émise
  • Un adulte a révélé qu’il maltraitait un enfant
  • Un adulte a révélé qu’il était maltraité lorsqu’il était enfant

Étape 2 (dans les 24 heures)

Votre organisation doit avoir une politique de protection de l’enfance. Adressez-vous à la personne responsable de la protection de l’enfance ou son adjoint.

Étape 3

Le responsable (ou son adjoint) doit signaler la situation aux services de protection sociale de l’enfance ou à la police (si la situation l’exige) et envoyer le signalement par courrier dans les 24 heures.

Important : aucune consultation ne doit retarder le signalement. En cas d’urgence, appelez le 999.

Traitement des allégations / traitement des plaintes / procédures disciplinaires et de règlement des différends

Nous avons adopté des politiques claires, conformes aux recommandations SAFE, pour le traitement des allégations, des plaintes, ainsi que des procédures disciplinaires et de règlement des différends. Ces informations sont communiquées aux adultes, enfants, parents et tuteurs à travers des formations, affiches, guide de l’employé, formulaires d’inscription, etc.

Nous sommes conscients que ces trois étapes peuvent créer une confusion sur les mesures appropriées à prendre ensuite. Il est évident que si une plainte est émise concernant une action inappropriée, nous discuterons de la situation avec les services de protection sociale avant de prendre toute décision.

La personne responsable de la protection et son adjoint doivent veiller à ce que ces procédures soient rigoureusement respectées. Si la personne responsable de la protection est impliquée, l’adjoint doit en être informé. Si ces deux personnes sont impliquées, la personne concernée doit contacter directement les services de protection sociale.

Les services de protection sociale gèrent les enquêtes, sous la supervision de l’agent désigné par les autorités locales, conformément aux procédures du conseil local de protection de l’enfance. Les procédures peuvent être consultées sur le site du conseil de protection de l’enfance.

Concernant les procédures disciplinaires et de règlement des différends, aucune décision n’est prise avant d’avoir discuté et convenu d’une stratégie avec l’agent désigné par les autorités locales, les services de protection sociale ou la police. Toute enquête supprime la nécessité de mise en œuvre de ces procédures. Les prestataires de services de garde, d’éducation, de santé ou d’autres services officiels doivent signaler tout individu susceptible de représenter un danger pour un enfant ou une personne vulnérable. En cas de signalement, les autres organismes seront mis en liaison avec  l’agent désigné par les autorités locales et les organismes locaux.

Conservation des signalements

Les signalements doivent être conservés dans le coffre-fort du bureau du comptable, au premier étage du bâtiment situé 109 University Street. Seul le responsable de la protection ou son adjoint y ont accès et les signalements ne doivent être conservés que le temps nécessaire.

Ils sont transférés aux services de protection sociale dès que possible. Les signalements doivent être rédigés manuellement par la personne soupçonnant la maltraitance (s’ils sont rédigés sur un ordinateur, ils doivent être conservés dans une zone sécurisée) dans les 24 heures, sur une feuille à en-tête ou une fiche de déclaration d’incident, ils doivent être factuels et ne pas exprimer de jugement. Les signalements doivent comporter une première page listant les documents par ordre chronologique.

Il est recommandé de mentionner les données concernant l’enfant ou la personne vulnérable (nom, adresse, date de naissance, etc.). Les signalements doivent être factuels. Il est également important de consigner les motifs pour lesquels il a été décidé de ne pas effectuer de signalement aux services de protection sociale, et ceux pour lesquels il a été décidé de procéder au signalement. Le rédacteur du signalement doit indiquer son nom, sa fonction, la date et l’heure du signalement, et signer le document.

Notre politique est révisée chaque année :

DATE DE LA RÉVISION ACTUELLE : avril 2018

DATE DE LA PROCHAINE RÉVISION : avril 2019

Références

Documents « Working Together to Safeguard Children 2013  Equality Act 2010 » disponibles dans la section de référence du site www.safecic.co.uk

3. Politique de sécurité électronique

Nous pensons que la protection des mineurs et des adultes vulnérables est primordiale et qu’ils ont le droit d’être protégés, quelles que soient leurs capacités ou leur culture. Nous avons le devoir de veiller sur eux lorsqu’ils sont sous notre responsabilité et nous ferons notre possible pour leur procurer un environnement sûr et bienveillant durant leur participation à nos activités.

Objectifs

Nous promouvons les règles de protection les plus strictes dans toutes nos activités avec les enfants et les adolescents, leurs parents ou tuteurs. Nous respectons rigoureusement cette politique dans tous les aspects de notre travail lorsqu’une personne dans l’école se sert des nouvelles technologies de communication (Internet, téléphone portable, jeux en réseau, photographies et vidéos). Cette politique doit être lue conjointement avec nos politiques concernant la protection des mineurs et la photographie.

Responsable de la sécurité électronique et son adjoint

La responsabilité de la sécurité électronique est complexe et difficile, le responsable doit donc être désigné par la direction ou un comité parmi des collaborateurs disponibles lorsque nous sommes opérationnels.

NOM DE LA SOCIÉTÉ : International House Belfast
RESPONSABLE DE LA SÉCURITÉ ÉLECTRONIQUE : Paul McMullan
CONTACT : paul@ihbelfast.com
Director’s Office Above Study Room
International House Belfast
109-111 University St. Belfast BT7 1HP
Tél. : 0044 (0) 2890 330700
ADJOINTE : Duanes Santos
CONTACT : dsantos@ihbelfast.com
Reception
International House Belfast
109-111 University St. Belfast BT7 1HP
Tél. : 0044 (0) 2890 330700

Leur rôle est de veiller à l’application de notre politique de sécurité électronique. Ils doivent notamment s’assurer que tous nos collaborateurs reçoivent les informations concernant la sécurité électronique et une formation sur la protection des personnes vulnérables et des mineurs. L’adjoint doit être disponible pour apporter son assistance au responsable. Il doit aussi, le cas échéant, traiter toute plainte ou allégation émise à l’encontre du responsable. Cette politique doit être communiquée aux adultes, enfants, parents et tuteurs à travers des formations, affiches, guide de l’employé, formulaires d’inscription, etc.

Pourquoi une politique de sécurité électronique est-elle nécessaire ?

Les récentes évolutions d’Internet, des téléphones portables et autres dispositifs électroniques facilitent de plus en plus l’accès à l’information et la communication. On estime que 98 % des mineurs peuvent accéder à Internet à l’extérieur de l’école. Outre les recherches effectuées dans le cadre du travail scolaire, la plupart des enfants et des jeunes utilisent les médias sociaux tels que bebo, MySpace ou Facebook, jouent à des jeux tels que RuneScape et téléchargent de la musique et des vidéos sur des sites comme Lime Wire.

Une enquête menée en 2007 auprès de 6 000 jeunes âgés de 11 à 16 ans par le « Child Exploitation & Online Protection Centre (CEOP) » a montré que 25 % d’entre eux avaient rencontré un « ami » d’Internet dans la réalité, 25 % étaient seuls lorsqu’ils ont rencontré cette personne, 2 % étaient accompagnés d’un adulte de confiance, et les autres d’un ami de leur âge. Les directives gouvernementales sont claires : toutes les organisations travaillant auprès de mineurs, de familles, de parents et tuteurs ont des responsabilités. Il est important de rappeler que les mineurs peuvent également être les auteurs d’abus, ces incidents relevant de la compétence de cette politique.

« Tous les organismes prestataires de services aux mineurs ont le devoir de comprendre les questions relatives à la sécurité électronique, en étant conscients de leur rôle dans la sécurité des enfants vis-à-vis d’Internet et en soutenant les adultes qui s’occupent des enfants ».

Safeguarding Children in a Digital World, BECTA 2007; 02.1

Notre code de conduite concernant la sécurité électronique

Au sein de l’école, toutes les personnes doivent accepter et signer notre code de conduite.
Je m’engage à :

  • Utiliser Internet et tout autre mode de communication de manière raisonnable et courtoise.
  • Ne pas accéder à des sites Internet, utiliser ou accéder des ressources, ou envoyer des messages blessants ou vexants.
  • Demander l’autorisation avant d’utiliser les informations personnelles ou de prendre des photographies d’autres personnes.
  • Signaler immédiatement tout motif d’inquiétude au responsable de la sécurité électronique ou à son adjoint.
  • Ne pas garder pour moi un motif de préoccupation concernant le bien-être d’un mineur ou d’une personne vulnérable.

Quels sont les risques ?

Les mineurs et personnes vulnérables sont confrontés à de nombreux risques, notamment :

  • Être exposé à des images choquantes ou accéder à des sites illégaux.
  • Recevoir des textes ou des photographies blessants ou vexants.
  • Être conditionné par un adulte dont l’objectif est de rencontrer le mineur ou la personne vulnérable à des fins illégales ou criminelles (sexe, stupéfiants, etc.).
  • Être exposé à des documents socialement inacceptables, incitant à la haine ou à la violence.
  • Envoyer des messages d’intimidation, ou divulguer des informations malveillantes ou diffamatoires concernant d’autres personnes.
  • Enfreindre le droit d’auteur en téléchargeant de la musique, des vidéos ou du matériel permettant de tricher aux examens.

Quels sont les signes qui doivent nous alerter ?

Une personne vulnérable ou un mineur qui :

  • Ne dit plus où il se rend et ne parle plus de ses relations.
  • Ne vous laisse pas voir les sites qu’il consulte sur Internet.
  • Utilise une webcam dans un lieu fermé, sans témoins.
  • Navigue sur Internet, utilise un téléphone portable ou un PDA pendant de longues périodes et à toute heure du jour.
  • Efface l’historique du navigateur après chaque utilisation.
  • Reçoit de l’argent ou des cadeaux de la part d’inconnus.

Un adulte qui :

  • Se lie d’amitié avec un ou plusieurs mineurs sur Internet ou téléphone portable.
  • Compte des enfants parmi ses contacts Facebook ou autres réseaux sociaux, en particulier si cette personne travaille au contact de mineurs (entraîneur sportif ou animateur, par exemple).
  • Ne parle pas de l’endroit où il se rend ni de ses relations.

Que faire si je suis préoccupé ?

Signalez immédiatement tout motif d’inquiétude au responsable de la sécurité électronique ou à son adjoint.
Il prendra les mesures appropriées. Contacts pour effectuer un signalement si le motif de préoccupation concerne :

  • Un mineur en danger immédiat, APPELER LE 999 (POLICE).
  • Le bien-être d’un mineur, appelez les services de protection sociale de l’enfance. Vous trouverez le numéro sur le site www.SAFE.co.uk, en cliquant sur le lien de votre conseil local de protection de l’enfance.
  • Le comportement ou les intentions sexuelles d’une personne connue, appelez les services de protection sociale de l’enfance.
  • Une personne responsable de la protection au sein d’une organisation, appelez les services de protection sociale de l’enfance. L’agent désigné par les autorités locales examinera la question et donnera des conseils sur la procédure à suivre. Le comportement ou les intentions sexuelles d’une personne inconnue, effectuez un signalement sur le site www.ceop.gov.uk (Child Exploitation and Online Protection Centre).
    Contenu inapproprié, notamment des photographies pédophiles ou une incitation à la haine, contacter www.iwf.org.uk.

N’oubliez pas :

  1. N’attendez pas.
  2. N’enquêtez pas.
  1. Demandez conseil au responsable de la sécurité électronique ou à son adjoint.
  2. Consignez soigneusement ce que vous observez ou entendez.

Autres contacts utiles

NSPCC, Tél. : 0800 800 5000

Les mineurs peuvent solliciter aide et conseil sur le site : www.childline.org.uk

Tél. : 0800 1111 www.there4me.com

Conseils en cas d’intimidation ou de piratage, consultez : www.thinkuknow.co.uk

Conseils techniques :

  • Contactez votre revendeur ou contactez sur Internet le fournisseur de logiciel.
  • Informations sur les virus sur le site www.getnetwise.co.uk
  • Pour les problèmes concernant les téléphones portables, contactez votre fournisseur de services de téléphonie.

Réduire les risques

Nous nous engageons à :

  • Parler aux enfants et aux personnes vulnérables des dangers liés à la navigation sur Internet.
  • Installer les ordinateurs dans un lieu supervisé par un adulte.
  • Expliquer les risques liés à la communication de données personnelles en ligne.
  • Expliquer que certaines personnes adoptent de fausses identités sur Internet, en utilisant par exemple des adresses courriel ou pseudonymes trompeurs, des photographies d’autres personnes, en mentant à propos de leur âge, leurs études, leurs passe-temps.
  • Encourager les enfants et les personnes vulnérables à bien réfléchir à propos des photographies et vidéos qu’ils voient sur Internet. Elles peuvent être manipulées ou inappropriées.
  • Conseiller aux mineurs et aux personnes vulnérables de ne discuter sur Internet et de n’utiliser la webcam qu’avec des personnes qu’ils connaissent dans le monde réel.
  • Expliquer comment identifier un spam ou un courriel indésirable et comment le supprimer. Cela s’applique également aux messages de personnes qu’ils ne connaissent pas, ou à l’ouverture de documents attachés.
  • Expliquer comment certaines personnes dissimulent leur identité sur Internet et pourquoi il est important de ne jamais rencontrer des amis d’Internet dans le monde réel.
  • Nous assurer que les mineurs et les personnes vulnérables comprennent qu’elles peuvent nous parler ou parler à leurs parents ou tuteurs de tout ce qui les met mal à l’aise.
  • Leur montrer des sites Internet expliquant comment réagir face aux problèmes ou comment les signaler.
  • Leur expliquer quelles informations ou images obtenues sur Internet ne doivent jamais être effacées.

Références

  • « Every Child Matters » DCSF 2003 et Children Act 2004.
  • Children Act 1989
  • What To Do if You’re Worried A Child Is Being Abused 2003 (à télécharger sur le site www.dcsf gov.uk)
  • Sexual Offences Act 2003
  • Children Act 2004
  • Working Together to Safeguard Children 2013
  • Politiques et procédures du conseil de protection de l’enfance : références sur la page d’accueil du site www.SAFE.co.uk.